Il y a quelques mois, je vous dévoilais des créations aux teintes de jaune pour faire parler de l’endométriose. Cette maladie qui me pourrit la vie depuis des années a bien faillir avoir ma peau, et m’a poussée à être opérée d’urgence, avec une longue période de convalescence.

Me voilà donc, clouée à la maison, avec du temps, mais avec un mobilité réduite me restreignant l’accès à ma machine à coudre. Voulant essayer de coudre malgré tout, histoire de garder le moral, je voulais commencer par des choses peu compliquées, ne demandant pas une grande concentration.

 

Ayant fait dernièrement du tri dans mon armoire, j’étais tombée sur ma tunique zébrée pas zébrée, cousue il y a maintenant 4 ans - que le temps passe vite ! – et que je ne porte plus. En effet, je la trouve finalement trop courte pour être portée avec un legging, legging que je ne porte quasiment plus je dois dire, et trop longue pour être portée un pantalon plus classique. Résultat, elle n’est pas sortie de mon armoire depuis trop longtemps. Bien dommage, car j’avais fini par apprécier son tissu acheté au marché du tissu de Reims.

J’ai eu l’idée de la raccourcir, pour en faire une blouse ample, du genre de ma chemise devenue blouse, que j’adore tant elle est confortable et agréable à porter. Après avoir coupé une bonne quinzaine de centimètres puis cousu un simple ourlet à double rabat, me voilà avec une blouse dont la coupe me convient beaucoup mieux.

Blouse zébrée raccourcie

Blouse raccourcie 1

Blouse raccourcie 2

Blouse raccourcie 3

 

Dans mon tri de printemps, j’ai également redécouvert une petite tunique d’été en lin turquoise devenue bien trop petite pour moi. J’ai même eu du mal à l’enfiler sur le mannequin, qui est pourtant plus svelte que moi. C’est à se demander comment j’ai pu, un jour, rentrer dedans ! Et là, l’idée s’est imposée de suite : me servir des chutes de tissu coupées dans ma tunique zébrée (qui n'a de zébrée que le nom du patron) pour mettre ce haut en lin à ma taille. Je m’explique, j’ai pensé me servir des bandes de tissu issues récupérées de l’ourlet, pour les ajouter aux côtés de mon haut en lin, juste sous les emmanchures. Bien que les tissus soient de matières et de motifs différents, je trouvais l’association sympa.

Upcycling haut en lin

Pour se faire : 

  • Découdre les coutures de chaque côté de la tunique.
  • Calculer le nombre de centimètres manquants pour ajuster le tour de poitrine de la tunique à sa corpulence, soit 5 cm de chaque côté pour ma part
  • Reporter cette mesure sur deux bandes de tissu, en y ajoutant les marges de coutures.
  • Coudre les deux bandes de tissu, sur les côtés de la tunique. D'abord sur le devant de la tunique, puis sur le dos, en les laissant dépasser légèrement au niveau des emmanchures et du bas de la tunique.
  • Ourler les bandes de tissu au niveau des emmanchures, et du bas de la tunique.

J'en ai profité pour raccourcir la tunique de plusieurs centimètres, juste en dessous des passants, pour ne pas avoir à les découdre.

Finalement, rien de bien compliqué... et mon haut en lin, a gagné en aisance et en originalité.

Upcycling haut en lin 3

Upcycling haut en lin 2

 

Upcycling haut en lin 4

Upcycling haut en lin 1

 

Une belle opération déstockage, qui m’aura permis de sauver deux vêtements du fond du placard en les adaptant à mon gout et à ma taille.

Et vous ? Que pensez vous de mes deux recyclages ?


Mes autres recyclages de vêtements