Je ne saurais plus dire depuis quand j’avais ce coupon de tissu, mais je me rappelle d’où il vient. Un des premiers salons du tissu de Reims. A cette époque, je débutais la couture et ne connaissais pas encore les tricopines du café tricot rémois, avec qui j’y vais désormais. C’est ma maman, venue avec moi, qui m’avait  poussée à le prendre, en me disant que j’arriverais à en faire quelque chose de sympa. Je me suis longtemps demandée ce que j’allais en faire jusqu’au jour où je me suis décidée à coudre une deuxième Robe Arum.

Arum noire 2.JPG

Mon premier essai de ce patron de Deer and Doe étant plutôt mitigé, j'ai voulu le refaire pour obtenir une robe plus ajustée, tout en élargissant les manches qui s'avéraient un peu justes.

J’ai donc à nouveau recopié le patron en me basant principalement sur la taille 38, sauf pour les manches et la poitrine, où j'ai pris une voir deux tailles au dessus. 

Niveau couture, rien à dire. Les explications sont très claires et la couture aisée. Le fait qu’elle ne possède pas de système de fermeture simplifie beaucoup les choses. La robe prend forme rapidement, sans aucune difficultés. Un projet simple mais efficace !

Contrairement à la première version, j'ai cousu la poche prévue par la patron. Mais c'est en essayant ma robe, que je me suis rendue compte que j'avais oublié la surpiqure. Ne voulant pas tout découdre, j'ai laissé comme ça. Après tout, ça ne se voit quasiment pas...

Ce tissu froissé reste un coton facile à travailler, et a une bonne tenue pour mettre en valeur la forme de cette robe. Pour être honnête, ça coince un peu au niveau de la poitrine lors de l’enfilage, mais une fois portée, la robe n’en est pas moins confortable.

Arum noire.JPG

Arum noire profil.JPG

Arum noire dos.JPG

Arum noire détail.JPG

Après avoir vu les photos pour illustrer mon article, je suis rendue compte que les motifs du tissu n’étaient pas forcément placés de façon judicieuse. Je ne m’en étais pas rendue compte jusqu’à maintenant, même devant mon miroir… peut-être parce que je n'ai jamais eu de remarques, ni de regard bizarres…

Malgré tout, cette petite robe est en train de devenir un classique de ma garde-robe. Sobre mais pas trop, je peux la porter au bureau, ou de façon plus habillée avec une petite veste. Tout comme moi, Monsieur l’aime beaucoup et apprécie quand je la porte.

Et comme nous sommes le 30 du mois, cette petite robe noire ou presque est l'occasion de participer à l’opération destockage de Les Créations de Ta’Thilde, une super idée qui nous encourage à créer en n’utilisant que des fournitures de notre stock. Une bonne façon de faire de la place avant de racheter de nouveaux tissus...

Et vous que pensez-vous de ma nouvelle robe ?

 


Patron : Robe Arum, Deer and Doe

Tissu : Salon du tissu de Reims


Mes autres cousettes Deer and Doe