Les bricoles de l'arsouille

25 novembre 2016

Morning in Engelberg, façon barbe à papa

Un des seuls avantages de ce temps maussade automnal, c'est que je peux enfin porter mon pull doudou, que j’aime nommer mon pull barbe à papa.

Morning 2.JPG

Autant être franche, le « Morning in Engelberg » de Nadia Crétin-Léchenne ne m’avait pas spécialement conquise. Je trouvais le modèle sympa mais pas au point de me mettre à le tricoter. Jusqu’au jour où Maryline s’est lancée dans sa réalisation. A voir son avancée lorsqu’elle amenait son ouvrage lors de nos tricothés, la vitesse à laquelle elle à l’a terminé, 3 semaines il me semble, et surtout le résultat final,  j’ai changé d’avis. De plus, à la même période, j’ai trouvé sur pelotesdelaine.com un lot de laine bluesky extra dans ce si joli rose, j’y ai vu le combo parfait, et surtout j’y ai vu le signe que je devais réaliser ce pull à mon tour.

Tricoté en aiguilles circulaires n°5, mon pull est monté très vite. Moins de 5 semaines pour le voir terminé. Aucune couture, aucune maille à relever : mon rève de tricotteuse.

Les explications sont claires, je n’ai rencontré aucune difficulté. Même la torsade a été réalisée sans encombre, car c’était une grande première pour moi, je n’avais encore jamais osé les torsades. Finalement, ça n’a rien de bien compliqué, je regrette même de ne pas avoir essayé plus tôt.

Première fois également que je tricotais de la laine Blue Sky Extra, et ce fut une belle découverte. Vu son prix, je ne sais pas si j’aurais l’occasion d’en retricoter un jour, mais je ne louperais pas l’occasion si elle se présentait. Un mélange 50% mérino / 50% baby alapaca d’une douceur incroyable et un véritable bonheur à tricoter. Et cette couleur, toute aussi douce à l’œil qu’au toucher, me faisait penser à de la barbe à papa. C’est donc naturellement, que lorsque j’en parlais avec les copines du tricot’thé, j’avais tellement de mal à bien prononcer le nom de Morning in Engelberg, qu’il a fini par être rebaptisé en Morning Barbe à papa.

Morning face.JPG

Morning dos.JPG

Morning.JPG

Terminé au printemps, j’ai bien tenté de le porter aussitôt fini, mais je n’ai tenu que 5 minutes, j’avais beaucoup trop chaud. J’ai du attendre, un peu frustrée je l’avoue, que l’automne s’installe et que les températures diminuent pour le mettre sur mes épaules. Il est comme je l’espérais, doux et chaud. J’avais un peu peur que sa laine picotte, je suis très sensible de ce côté-là, mais pas du tout. Il  va être sans conteste, mon pull doudou de cet hiver.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Ce pull ne vous fait-il pas penser à de la Barbe à Papa ?

 


Petit récap :


Mes autres tricots


 


15 novembre 2016

Une pavot parmi les fleurs

2 ans que ce tissu attendait patiemment d'être cousu... 2 ans que j'avais craqué pour ce tissu chez Mondial Tissus, avec ce fil noir et gris dessinant de larges fleurs sur cette laine bouillie blanche immaculée, sans savoir en quoi il finirait, une veste surement, mais laquelle ?

Après quelques recherches, le modèle de la veste Pavot de Deer and Doe s'est imposée comme une évidence... une coupe féminine, une taille cintrée... mais j'aimais tellement ce tissu, que j'avais peur de le couper, jusqu'au mois dernier, où j'ai enfin pris mon courage à deux mains, et je me suis lancée dans sa couture :

Pavot deeranddoe.JPG

Quel plaisir de coudre cette veste ! Comme à chaque fois avec Deer and Doe, les explications sont claires et les pièces s'alignent impeccablement bien. Coupée en taille 44, elle tombe bien, et je peux la fermer sans problème même avec un pull en dessous.

J'ai toutefois apporté quelques modifications :

  • La jupe a été raccourcie d'une trentaine de centimètres
  • Le col claudine a été oté volontairement, pour ne pas trop surcharger la veste, vu le motif du tissu
  • Les boutonnières n'ont pas été thermocollées, pour ne pas créer trop d'épaisseurs
  • En cousant les boutons, j'ai rajouté de petits boutons à l'arrière pour protéger le tissu

La jupe de la veste ayant été raccourcie, les poches avaient tendance à dépasser de la veste. Pour remédier à ce petit désagrément, j'ai suivi le conseil de Carmen, Gagnante de la première saison de l'Emission Cousu Main, venue nous rendre visite à l'un de nos tricot'thé, lors de sa venue à Reims, en cousant les poches à l'intérieur de la veste par un point invisible caché dans l'ourlet de la veste.

Pavot 2.jpg

Pavot détails.jpg

Pavot dos.jpg

Pavot ouvert.jpg

Pavot lol.jpg

J'aime tellement ma nouvelle veste qu'elle ne quitte plus mes épaules. Elle est très confortable et assez chaude pour une veste de mi-saison. Cependant si les températures continuent à diminuer, il va falloir que je l'abandonne quelques semaines au profit d'un manteau plus chaud. J'ai bien pensé lui faire une doublure, idée que j'ai finalement abandonnée, du moins pour l'instant...

Et vous ? Que pensez vous de ma nouvelle veste ?

 

Abracadacraft bande_pour-article_blog-10


Mes autres cousettes Deer and Doe


 

02 novembre 2016

Princess Fiona, le Pull

Les températures baissent, l’automne s’installe, l’heure est venue de ressortir les tricots et de vous présenter mon pull Princess fiona terminé au printemps.

Princess Fiona Sweater.jpg

Quand j’ai découvert ce modèle d’Amy Miller sur Ravelry, j’ai tout de suite été conquise par son originalité. Une forme trapèze sympa et surtout une dentelle à la forme asymétrique qui fait tout le charme de ce pull. L’intérêt de tricoter ou de confectionner sa garde-robe est ne de pas porter les mêmes vêtements que tout le monde, et ce patron en est l’exemple même.

Pour la laine, j’ai opté pour de la Cascade Yarns Venezia Sport, coloris 196, un mélange de mérino et de soie très agréable à tricoter, dénichée sur pelotedelaine.com. Un site Internet qui vend des lots de laine de marque à prix tout doux.

Princess Fiona.jpg

Ce pull est également original par sa construction. C’est un Top Down sans aucune couture puisqu'on commence par tricoter les épaules, le dos puis le devant, juste en relevant des mailles, avant de rassembler le tout sur les aiguilles circulaires pour tricoter la suite en rond.

Bien que le patron soit en anglais, il est facile à suivre. Une fois le schéma de la dentelle compris, il se mémorise très vite. Seule modification, j’ai choisi de ne pas faire autant d’augmentations que préconisé dans le patron, pour garder la forme trapèze sans pour autant avoir un effet « tente ».

Petit couac de ma part, j’ai raté mes rangs raccourcis en ne reprenant pas bien mes mailles, ce qui donne une légère démarcation qui heureusement ne se voit pas puisqu’elle est située au niveau des emmanchures.

Princess Fiona Face.jpg

Princess Fiona Dos.jpg

Princess Fiona dentelle.jpg

J’ai pris beaucoup de plaisir à tricoter ce modèle. Il est très agréable à porter, de part sa douceur, et de part sa forme légèrement trapèze qui cache discrètement les bourrelets disgracieux. Les manches sont un peu serrées, mais c’est bien le seul reproche que je peux lui faire car je l’aime d’amour mon nouveau pull. Je le porte d’ailleurs régulièrement, au point qu’il bouloche déjà. J’espère que cela ne va pas trop s’aggraver dans le temps.

 


Petit récap :

  • Patron : Princess Fiona d’Amy Miller
  • Laine : 3,5 écheveaux Cascade yarns Venezia Sport, Coloris 196
  • Aiguilles circulaires n°3,5 et n°3 pour les côtes

 Découvrez mes autres tricots

Posté par larsouille à 07:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 octobre 2016

Jupe Rachel

Les vacances sont finies, et les cousettes sont désormais plus automnales.

Jupe Rachel.jpg

C'est bien une jupe que je vais vous présenter aujourd'hui. Un des avantages de la couture, c'est qu'en cousant mes jupes moi-même, j'arrive à en porter ! Chose qui était loin d'être évident auparavant.

J'avais craqué sur le modèle de la jupe Rachel du Magazine La Maison Victor de Janv/Fév 2016, mais je voulais trouvé LE tissu qui la mettrait en valeur, jusqu'au jour où je suis tombée sur ce jacquard chez Mondial Tissus. J'ai flashé sur ces couleurs... et après quelques jours de vacances, me voilà avec une nouvelle jupe dans ma garde-robe.

Jupe Rachel détail.jpg

Coupée en taille 42 (il faut au moins ça pour y caser mes bourrelets !) selon le tableau des tailles, et la jupe me va bien, sans me serrer la taille...

La réalisation s'est passée sans encombres, si ce n'est le passage où j'ai cousu ma ceinture à l'envers.... mais cela est bien une étourdie de ma part, et aucunement un problème d'explications, qui sont claires et limpides, comme à chaque fois avec la Maison Victor. Je commence à être fan des réalisations de ce magazine... et ma to-do list ne cesse d'augmenter de leurs modèles.

La ceinture a été coupée volontairement dans le sens inverse du droit-fil, pour lui donner une touche constrante avec le restant de la jupe. Même la pose de la fermeture éclair s'est bien passée, même si elle n'est pas invisible comme sur le modèle. Tout simplement parce que j'ai pioché une fermeture éclair de mon stock qui s'accordait aux couleurs de ma jupe.

Finalement le plus compliqué a été de caser toutes les pièces dans mes 85cm de tissu - voilà ce qui se passe quand on choisi un tissu pour un modèle et qu'on n'a pas le métrage nécessaire sous les yeux - et les raccords pour lesquels je me suis plutôt bien débrouillée.

Jupe Rachel Poches.jpg

Jupe Rachel Dos.jpg

En enfilant ma jupe terminée, j'ai eu un peu peur de l'effet meringue que j'avais sous-estimé. Mais après avoir porté ma jupe à plusieurs reprises, je la trouve très confortable et assume désormais très bien son côté bouffant.

Toutefois je doute un peu de la qualité du tissu. En allant faire les photos, j'ai du frôler d'un peu trop près un mur en crépis qui a agripé des fils du tissu. J'ai réussi à rattraper le coup pour que ça ne se voie pas. Reste juste à espérer que ce malencontreux incident ne se répète pas trop souvent...

Jupe Rachel face.jpg

Et vous, que pensez vous de ma nouvelle jupe ?

 


Découvrez mes autres réalisations La Maison Victor

 

Posté par larsouille à 07:36 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 septembre 2016

Robe May de plage

Dans l'objectif de mettre des tenues home-made dans ma valise pour les Baléares, je m'étais lancé le défi de me coudre mon maillot de bain (maillot de bain cousu et porté, mais mes bourrelets et ma pudeur m'empèchent de vous montrer les photos sur ce blog), ainsi qu' une robe de plage avant de partir en vacances.

En feuilletant le magazine de La Maison Victor de Juillet/Aout 2016, j'avais repéré la Robe May dans laquelle j'ai tout de suite vu la robe de plage idéale. La petite robe légère, qui s'enlève aussi rapidement qu'elle s'enfile, et qui ne risque pas d'être portée mouillée.

En plus, j'avais le tissu adéquat dans mon stock, un jersey léger très coloré... qui ne m'a rien couté (suite à une petite erreur du magazin en ma faveur).

Robe May.jpg

Coupée en taille 40 (comme pour mes autres réalisations de ce magazine) hormis pour l'encolure de devant où j'ai pris le décolleté le plus prononcé.

La couture a été rapide et facile... Le petit nombre de pièces de cette robe réduisant largement les difficultés.

Un seul petit hic tout de même. Je ne sais pas si cela vient des épaisseurs de tissu à cet endroit, ou si je n'ai pas assez tiré sur mon biais d'encolure lors de la couture... mais l'encolure baille un peu.

Robe May 4.jpg

Robe May 3.jpg

Robe May 2.jpg

Robe May 1.jpg

En tout cas, j'adore ma robe de plage qui a été largement portée pendant notre semaine de vacances.

En plus d'avoir un joli dos décolleté, elle est toute légère, bien qu'un peu transparente (mais rien de grave pour la plage), ce qui la rend très agréable à porter. En plus, elle sèche très vite. Bref, elle a tout pour plaire... Je suis tout de même déçue de devoir la ranger en attendant l'été prochain. Qui sait d'ici là, elle aura peut-être eu une petite soeur.

Posté par larsouille à 08:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


23 septembre 2016

L'alliance du tissu et du crochet

Après le gros gilet tricoté pour l'anniversaire de ma maman, je vais vous revenir à quelques tenues estivales...

En faisant ma valise pour les Baléares, j'ai réalisé que je n'avais pas encore bloggué ce top aux formes et couleurs estivales, pourtant réalisé l'an passé. Chose que je vais rétablir immédiatement.

Top encolure au crochet.jpg

Il s'agit de la robe tunique du livre Tuniques pour Petits et Grands, raccourcie en top.

Réalisé dans une chute de coton de broderie anglaise jaune, j'ai choisi de faire l'encolure ronde au crochet, dans un reste de coton. J'avais lu sur Internet que cette encolure ronde avait posé certaines difficultés à celles qui avaient cousu cette robe. Mais finalement je pense que crocheter cette belle encolure, n'a pas été plus aisé. En effet, 4 rangs de brides ne forment pas si facilement un bel arrondi, et pour ne pas abimer les mailles crochetées, j'ai tout cousu au point invisible à la main.

Top encolure au crochet face.jpg

Top encolure au crochet côté.jpg

Top encolure au rochet dos.jpg

Top encolure au crochet profil.jpg

Mais ça en valait la peine, car j'adore le rendu... même si j'ai conscience que ce n'est pas un modèle qui flatte ma morphologie. Raison pour laquelle je ne recommencerais pas ce modèle, du moins, pour moi-même.

12 septembre 2016

Cardigan Claudette

L'anniversaire de ma maman se profilant à l'horizon, j'ai eu l'idée de lui concocter un présent fait-maison. Elle qui dit toujours qu'elle n'a besoin de rien, je savais qu'un cadeau réalisé de mes mains ferait son effet.

Voulant garder la surprise jusqu'au bout, j'ai choisi de lui tricoter un gilet... le bon gros gilet qu'on aime porter pour se rechauffer en se lovant dans son canapé. Et mon choix s'est porté sur le patron du Cardigan Claudette, issu du magazine La Maison Victor de janv/fév 2016.

Cardigan Claudette ouvert.jpg

Sachant que ma mère n'est pas fan du mohair, fil préconisé par la patron, j'ai choisi une laine se tricotant avec des aiguilles n°9 (pour ne pas avoir à recalculer le patron), de la Cloud de chez Drops, un mélange d'alpaca, de polyamide et de laine, un véritable bonheur de douceur...

Le modèle est vraiment simple à tricoter avec des torsades faciles à réaliser, et surtout, on ne s'ennuie pas avec la succession des différents points endroits et envers, entre chaque torsade. Il m'aura fallut un mois tout juste pour le terminer.

Attention tout de même si vous souhaitez réaliser ce gilet à votre tour, il y a une erreur dans le patron, ou du moins un oubli, rectifié par La Maison Victor sur leur site Internet : Avant de terminer le gilet, il faut relever les mailles le long de l'encolure, et tricoter 4 rangs en côte 1/1 avant de rabattre.

Comme mes autres tricots, celui-ci a été réalisé avec des aiguilles circulaires, en enchainant le devant droit, le dos puis le devant gauche en un seul morceau, et les manches en magic loop pour éviter les coutures. J'ai toutefois rallongé le corps d'une dizaine de centimètres, et les manches de 4 cm.

 Cardigan Claudette profil.jpg

Cardigan Claudette manches.jpg

Cardigan Claudette dos.jpg

Cardigan claudette face.jpg

J'ai pris tellement de plaisir à tricoter ce doux gilet, que j'ai bien envie de m'en faire un pour moi maintenant...

Pour ma Maman, la surprise a été totale. Elle a adoré son gilet, et ne compte pas le mettre que dans son canapé...

 

Petit récap technique:

 

Posté par larsouille à 08:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 août 2016

Crafts along litha

Charlotte Alias Fille d'hiver a lancé un nouveau crafts along ayant pour thème la fête payenne litha. Le but : réaliser un top d'été en couture ou au tricot. L'occasion pour moi de réaliser enfin ce joli top repéré dans le magazine phildar n°069.

Pour la petite histoire, j'avais commencé ce top à deux reprises l'an passé, mais n'arrivant pas à obtenir la bonne taille, puis par peur de manquer de matière, j'avais fini par laisser tomber... Cette fois-ci, j'avais bien l'intention d'aller jusqu'au bout, et quoi de mieux que ce crafts along pour ce motiver ! Pour cela, j'ai choisi de finir mes restes de coton pima cascade yarns de mon gilet à l'envers :

Top phildar.jpg

Au final, j'aurais passé pas mal de temps à le tricoter. Entre le temps pourri de ce début d'été, qui ne donnait vraiment pas envie de tricoter un petit top estival, puis les chaleurs caniculaires rendant le tricotage plus compliqué, avec le fil qui a du mal à glisser entre les doigts...

Pourtant ce modèle n'a rien de bien compliqué et le point se mémorise facilement.

Comme tous les modèles phildar, celui-ci est censé se tricoter en plusieurs morceaux. Chose que j'ai évité au maximum en le tricotant en rond sur mes aiguilles circulaires, sauf pour la partie poitrine, où j'ai tricoté le dos puis chacun des deux devants chacun leur tour pour les coudre ensuite. De même, les parties en côtes 1/1 de la poitrine, ont été tricotées dans la foulée, en relevant des mailles, au lieu de les coudre à part comme préconisé sur le patron.

Dernières modifications : je n'ai pas fait les bordures au crochet et j'ai préféré faire des bretelles classiques en i-cord (merci les copines du café tricopines pour la démonstration) plutôt que des cordelières à nouer dans le cou. Enfin, contrairement au mannequin du magazine, qui porte ce modèle coté jersey envers, je préfére le porter coté jersey endroit que je trouve beaucoup plus joli.

Top phildar fac.jpg

Top phildar 2.jpg

Top phildar dos.jpg

Top phildar détail dos.jpg

Je suis contente de mon nouveau top. Il est très agréable à porter. J'ai hâte de le glisser dans la valise des vacances !

 

Petit récap :

  • Patron : Top phildar N°069-T11-573 Collection Printemps/Eté 2012
  • Laine : 2 écheveaux de coton pima cascade yarns, couleur orchidée
  • Aiguilles: circulaires 3,5 et 3 pour les côtes

Posté par larsouille à 07:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 juillet 2016

Le short japonais

Enfin, le soleil a fini par se montrer, l'occasion de ressortir mon short japonais cousu l'année dernière.

Short japonnais 1.jpg

Un short à la construction originale, puisqu'il ne possède qu'une couture (la fourche), et un système de fermeture constitué de liens. Pas de boutons, ni de fermeture éclair.

Ne mettant que très rarement des shorts, à part en vacances, je n'avais pas envie d'investir un temps important dans un vêtement que je ne porterais que deux ou trois fois dans l'année, et qui risquerait de ne plus m'allait l'année suivante.

J'ai donc tenté le tuto du short japonais de titesmains (que j'avais repéré lors de mes débuts en couture) dans une chute de tissu :

Short japonnais 2.jpg

Short japonnais 3.jpg

short japonnais 4.jpg

Et effectivement, une fois les mensurations prises, la couture est très rapide. La couture de la fourche, les ourlets, pour terminer par la pose d'un ruban, et voilà le short terminé.

Cousu dans un coton fin, ce short est très léger, ce qui est fort agréable en cas de forte chaleur. Il est surtout hyper confortable : pas de ceinture épaisse à la taille, et on peut largement bouger sans qu'il ne s'ouvre sur les côtés. Et comme il s'adapte à la taille, on ne risque pas d'être trop sérré dedans. Un petit reproche que je pourrais lui faire est qu'il pert un peu de sa tenue au bout de quelques heures, mais c'est peut-être dû au tissu utilisé.

Par contre, l'habillage est loin d'être glamour, puisqu'il faut nouer deux liens sur le devant ou dans le dos, puis tirer le reste du short entre les jambes, pour l'attacher autour de la taille. A éviter donc pour se rhabiller sur la plage...

Short japonnais 5.jpg

Bref, une cousette vite faite, qui rejoindra à nouveau sans hésitation ma valise cette année.

08 juillet 2016

Top harley à pois

Le top harley, modèle du magazine La Maison Victor de Janv/fév 2015 m'a fait de l'oeil dès que je l'ai vu. Mais je n'avais trouvé ni le tissu adéquat, ni la motivation nécessaire pour le coudre.

Une virée au Marché Wilson du vendredi matin, de la Ville de Reims, avec ma tricopine Céfeedefil, m'a permis de dénicher pour un prix modique ce jersey froissé à pois... dans lequel j'ai tout de suite vu un top harley.

Restait plus que la météo, qui, il faut l'avouer ne donnait pas vraiment envie, ces derniers temps, de coudre des vêtements d'été... jusqu'à ces premiers rayons de soleil qui m'ont fait m'apercevoir que j'avais très peu de cousettes d'été... Il n'en fallait pas plus pour me lancer dans la réalisation de ce top harley.

 Top harley.jpg

Facile et rapide à coudre avec des explications claires, je suis décidemment fan des modèles de ce magazine.

Même ce jersey froissé s'est laissé dompter sans problème...

Coupé en taille 40 avec tout de même quelques petites modifications :

  • 5 cm de moins en longueur vu mon petit 1m57,
  • pas de biais aux emmanchures par manque de tissu 
  • et enfin, je n'ai pas retourné le biais rapporté de l'encolure pour le laisser apparent, parce que j'aimais bien le rendu.

 

Top harley 1.jpg

Top harley 3.jpg

Top harley 4.jpg

Top harley assis.jpg

Une cousette vite faite, agréable à porter, et qui a fait son petit effet... Que demander de plus ?

 

Posté par larsouille à 17:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,